Par Véronique Châtel
paru en octobre 2018
Aider N° 5
    • 1• La problématique « accessibilité » n'est pas transversale !
    • 2• Les labels favorisent les actions en faveur de l’inclusion !
    • 3• Les actions innovantes sont souvent issues de suggestions de citoyens.
    • Cartes postales de villes inclusives

    8 villes où il fait bon vivre… même handicapé

    Comment favoriser l’accessibilité du territoire aux personnes handicapées et à mobilité réduite ? En édictant des lois et en créant des labels vertueux. Mais aussi en valorisant les actions locales.
    Pourquoi dans ce guide un coup de projecteurs sur des villes où l’accessibilité se traduit en actions concrètes ? Parce que l’accessibilité du territoire est primordiale pour les aidants ! Plus les personnes fragiles peuvent se déplacer de manière autonome et moins leurs aidants sont mis à contribution. Et quand ces derniers le sont tout de même, ils ne sont pas obligés de déployer une énergie folle pour sortir en balade ou visiter un musée avec un parent en fauteuil roulant, un conjoint déficient visuel ou un enfant malentendant. Où en est l’accessibilité des territoires en France ? Comment la loi Handicap 2005 est-elle appliquée ? Pour la première édition de ce guide, nous avons décidé de nous intéresser aux villes de plus de 100 000 habitants, soit une quarantaine en France. Nous avons donc adressé à leurs responsables un questionnaire portant sur leur politique de la ville, le transport, l’habitat, l’équipement culturel et associatif. De leurs réponses, nous avons tiré 3 enseignements.

    1• La problématique « accessibilité » n'est pas transversale !


    En général, la problématique « accessibilité » concerne l’élu aux questions du handicap ou aux personnes âgées. Elle n’est pas transversale. En d’autres termes, l’administration municipale pense aux personnes handicapées ou âgées dans les services concernés. Sinon, pas. Cela explique pourquoi on construit encore des gares sans accès pour les fauteuils roulants, par exemple. Un changement de mentalité devrait s’opérer, comme le développe Gérard-François Dumont ( voir Point de vue ).

    2• Les labels favorisent les actions en faveur de l’inclusion !


    Les villes les plus engagées dans l’accessibilité de leur territoire sont celles qui arborent le label Villes amies des aînés ou Handicap-Territoire du tourisme adapté.

    3• Les actions innovantes sont souvent issues de suggestions de citoyens.


    Écouter ce que les administrés ont à dire et à proposer sur des sujets qui les concernent, c’est le parti pris « gagnant » de certains élus : les actions mises en place trouvent leur public et le territoire en gagne en accessibilité. Si l’accessibilité du territoire pour tous reste une conquête, la dynamique est là. Et les citoyens, les aidants, ont un rôle de prescripteurs et d’inspirateurs à y jouer.

    Cartes postales de villes inclusives


    DR


    ➤ Les bus roulent doucement pour ne pas secouer les personnes âgées en perte d’autonomie. Les conducteurs ont été initiés à la conduite souple.
    ➤ Le Musée organise des visites guidées et adaptées pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.
    ➤ Le site du Muséum et du Jardin des Plantes de la ville de Grenoble accueille les personnes souffrant d’un handicap mental, moteur et auditif. Il organise aussi des actions en faveur du lien social, qui associent des personnes âgées, des enfants, des personnes en insertion et des personnes en situation de handicap.

     

    DR


    ➤ La municipalité a la volonté d’appliquer le principe de la Conception universelle sur tous les quartiers de la ville. Un exemple ? Le nouveau quartier en construction ZAC République va intégrer des espèces d’arbres et d’arbustes méditerranéens choisis pour aider les déficients visuels à se guider via leurs senteurs, la rugosité de leur tronc, le bruissement des feuilles, etc.
    ➤ Les personnes âgées ou fatigables peuvent disposer de tabourets portables et pliables lorsqu’elles visitent le musée Fabre.
    ➤ Les personnes malentendantes peuvent bénéficier d’interprètes LSF ( langage des signes ) et de kits oreillettes avec amplificateurs de sons quand elles visitent le musée.

     

    DR


    ➤ La municipalité a signé une convention avec les bailleurs sociaux visant à augmenter de 680 en 3 ans, le nombre de logements adaptés seniors.

     

    DR


    ➤ Les actions de la municipalité en faveur de l’accessibilité – 90 M€ investis sur l’accessibilité des transports en commun depuis 2008, notamment – lui ont permis d’être distinguée par la Commission européenne Access City Award et de recevoir un premier prix.
    ➤ Un gros travail contre l’isolement des personnes âgées est mené avec des services civiques de la municipalité.

     

    DR


    ➤ La municipalité a mis en oeuvre en 2011 un Plan accessibilité voiries et espaces publics ( Pave ) qui va durer 20 ans. Surbaissement des trottoirs, mise aux normes du mobilier s’y trouvant, installation de bande d’éveil de vigilance, pose de répétiteurs sonores sur les feux de carrefour, etc. vont peu à peu se déployer sur 200 kilomètres de voiries.

     

    DR


    ➤ Le projet politique de la ville s’organise autour de l’accessibilité pour tous d’ici à 2020.
    ➤ L’explication des dispositifs sociaux sont adaptés aux personnes malvoyantes et âgées.

     

    DR


    ➤ Les bus sont, depuis 1992, équipés de plancher bas, ce qui les rend accessibles aux personnes en fauteuil roulant.
    ➤ Les personnes âgées peuvent utiliser des cyclopousses pour se déplacer autour de chez elles.
    ➤ Le cinéma s’est équipé du système Twavox ( audiodescription ou sous-titrage ).
    ➤ Le Théâtre national populaire met en place des actions spécifiques pour le public déficient visuel.
    ➤ Les loisirs périscolaires emploient des référents « handicap » formés pour accueillir des enfants souffrant de troubles autistiques ou de troubles du comportement.

     

    DR


    ➤ Les personnes ayant un taux de handicap supérieur ou égal à 80 % les empêchant de prendre le bus seules ou accompagnées, peuvent bénéficier d’un service de transport en commun spécifique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *