Par la Rédaction
paru en juillet 2017
Aider N° 1
    • À qui faut-il s'adresser ?
    • Quelles sont les aides financières accessibles ?

    J’aide un parent âgé

    Où trouver de l'aide pour soutenir son proche âgé en perte d'autonomie ? Quelques points de repère sur les interlocuteurs et les aides financières disponibles.
    Par Caroline Petit

    À qui faut-il s'adresser ?


    Deux organismes sont utiles :

    1. Le centre communal (ou intercommunal) d’action sociale (CCAS) propose un soutien aux personnes âgées et handicapées ainsi qu’à leurs aidants. Il les accompagne pour formuler les demandes d’aides financières auprès de leur conseil départemental ou d’une commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Le CCAS se propose également de gérer les différents services destinés aux personnes âgées, comme l’aide et les soins à domicile, l’hébergement dans un foyer ou une maison de retraite. On peut aussi s’adresser à lui pour trouver l’un de ces services ou établissements.

    → Trouver les CCAS de sa région : http://www.sanitaire-social.com/annuaire/centre-communal-d-action-sociale-ccas/62

    2. Le centre local d’information et de coordination (Clic) est exclusivement dédié aux personnes âgées et à leur entourage. Le nom des Clic peut être différent d’une région à l’autre : Clic, centre APA, centre autonomie, point Émeraude, etc. Il en existe aujourd’hui près de six cents, classés en trois catégories selon leur niveau d’intervention auprès des personnes âgées : – les Clic de niveau 1 informent la personne âgée et son entourage et les orientent vers les services et solutions localement disponibles ; – les Clic de niveau 2 complètent les missions du Clic de niveau 1 par l’évaluation de la situation et des besoins de la personne et par l’élaboration d’un plan d’aide individuel; – les Clic de niveau 3, en plus des missions exercées par les Clic de niveau 1 et 2, assurent le suivi et la coordination du plan d’aide personnalisé en collaboration avec les intervenants extérieurs.

    → Consulter l'annuaire des Clic en France :  http://www.pour-les- personnes-
    agees.gouv.fr/resultats-annuaire

    Quelles sont les aides financières accessibles ?


    Une personne aidée de plus de soixante ans peut demander l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Pour en bénéficier, il doit en faire la demande auprès de son conseil départemental. Le montant de l’allocation dépend du niveau de dépendance établi par la grille AGGIR, qui reconnaît six groupes iso-ressources : plus la personne est dépendante et plus l’allocation est élevée. Il est possible de faire réévaluer régulièrement, sur demande au conseil départemental, le classement Gir de la personne concernée et donc de recalculer le montant de l’APA. On distingue l’APA à domicile de l’APA en établissement. La première s’échelonne entre 663,61 euros et 1 714,79 euros par mois en fonction du niveau Gir. Il est possible de s'en servir pour rémunérer un proche (à l'exception du compagnon ou de la compagne) employé en tant qu'aide à domicile. L'APA en établissement est quand à elle versée selon les montants fixés par la structure d’accueil.

    → Evaluer le degré de dépendance de son proche selon la grille AGGIR : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1229

    → Se renseigner sur les montants et les conditions d'attribution de l'APA : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10009

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *